jeudi 9 septembre 2010

Silène, nouvel auteur jeunesse


Nous vous annoncions dimanche dernier l'entrée de Silène en phase 2 du cycle de bêta-lecture avec Le bateau vagabond. Il s'agit de fait du second volume de La saveur des figues, sorti en avril dernier aux éditions du Jasmin.
Grenouille dynamique et d'une gentillesse exemplaire, quoique mordante, Silène offre aux jeunes (et moins jeunes) lecteurs une douce plongée dans le monde souvent âpre du roman d'anticipation ou post-apocalyptique. Écoutons ce que nous en dit l'éditeur, un pitch alléchant et prometteur :

"La Polynésie où vit Moana est désormais couverte de neige. Et le monde, en proie à un terrible refroidissement, doit être repeuplé de toute urgence. C’est pour cela que Moana devra bientôt se marier et avoir des enfants. Mais Moana a un secret, son arrière grand-mère, Mémine, qui reste cachée à la maison pour ne pas être envoyée comme tous les anciens dans une maison du souvenir. Mémine raconte à Moana sa jeunesse, et comment était le monde, avant la terrible catastrophe. C’est probablement ce secret qui donnera la force à Moana de refuser sa vie toute tracée et de partir à l’aventure..."

La lecture de La saveur des figues a déclenché depuis sa sortie une jolie vague de retours enjoués, que ce soit du côté des critiques jeunesse ou au sein de la Mare. Silène a su toucher ses lecteurs, distillant dans une anticipation à la fois plausible et fantastique des messages aussi importants que la mémoire, l'héritage et les liens inter-générationnels.
Et comme il est toujours très important de savoir ce que lit votre petit neveu ou votre jeune cousine, avant de leur offrir ce chouette roman, lisez-le, vous nous en direz des nouvelles !

Célia Deiana

En lien avec cet article, voici une petite revue de presse sur La saveur des figues :
Critique de Livralire
Critique de Contrebandes
Critique d'Histoires sans fin

Le site de l'éditeur et le site du dossier pédagogique :
Site de l'éditeur
Site pédagogique dédié à Moana

Un entretien avec Silène par la Rue du Bac :
Interview sur La Rue du Bac

2 commentaires :

  1. Que de belles critiques ! C'est vrai que ça donne envie !

    RépondreSupprimer