vendredi 1 mai 2015

Un petit tour à Trolls & Légendes 2015 !

Deuxième épisode de notre série de comptes-rendus de festival : Earane revient sur le festival belge Trolls & Légendes. Merci à elle pour le retour et les photos !

Affiche 2015 du festival Trolls & Légendes

Le froid et la pluie se sont invités ce samedi 4 avril au Lotto Mons Expo où se déroule le Festival Trolls & Légendes ces 3, 4 et 5 avril. Les festivités ont déjà débuté vendredi avec une première salve de concerts dont Naheulband ou encore Feuerschwanz.

Cette année, l'événement bisannuel fête ses dix ans d'existence. On annonce une foule conséquente de visiteurs à cette occasion. Les organisateurs ne se sont pas trompés car lorsque j'arrive sur place, un nombre impressionnant de personnes attend déjà son précieux sésame pour pénétrer dans l'enceinte du festival.

À l'intérieur, le hall est immense et divisé en trois parties : la première, réservée à l'espace Jeux de société et de rôles, la seconde – la plus grande – pour les exposants avec le stand Librairie notamment et quelques artisans, et enfin la dernière, dédiée aux concerts. Dehors, les alentours accueillent les plus gros stands des artisans ainsi qu'une scène pour divers concerts et les concours de costumes.
Trolls & Légendes est cette année consacré aux trolls. Il n'est donc pas rare d'en voir déambuler dans les travées, avec des grimages et accoutrements très réussis. Les visiteurs ont également accordé une attention toute particulière à la façon dont ils se sont vêtus. Certains auteurs ont aussi marqué le coup en portant robes médiévales ou armures de circonstance. Tout ce petit monde anime et divertit la foule au son du biniou, de la flûte, du tambourin ou encore des tambours. En rythme, ils dansent et chacun peut profiter du spectacle durant tout le weekend.

Troll géant artificiel


Au stand librairie, en plein centre du grand hall, auteurs et illustrateurs ont pris place et certains sont déjà assaillis par les fans. La file pour Robin Hobb ne désemplit pas, tout comme celle pour Sire Cédric. Chacun accueille ses lecteurs avec gentillesse et disponibilité, comme Jean-Claude Dunyach qui revêtira à de nombreuses reprises un fascinant masque de troll, Cindy Van Wilder dont le rire se répandra souvent dans les allées du festival ou Samantha Bailly et son impressionnant arsenal de stickers. Les bédéistes ne sont pas en reste non plus et s'activent à dédicacer leurs ouvrages. Les stands éditeurs tels que l'Homme sans nom, les Éditions du Riez, Voy'[el], l'Association Tolkiendil ou la Cabane aux Mots drainent les festivaliers pour le plus grand plaisir des auteurs et du public qui ne sait plus où donner de la tête.

Pierre Pevel au stand Librairie
Pierre Pevel en dédicace

C'est aussi l'occasion pour certains membres du forum CoCyclics de se retrouver autour des tables de dédicaces et stands éditeurs, de célébrer ces retrouvailles avec un verre d'hydromel ou encore de manger de succulents beignets aux pommes.
Si le samedi s'est révélé très maussade, le dimanche, quant à lui, nous offre de magnifiques rayons de soleil et une chaleur plus que bienvenue. Les concerts ne cessent à l'extérieur, ce qui confère une ambiance plus festive à cette journée. Quelques artisans s'illustrent à la forge, tandis que d'autres présentent leurs bijoux et vêtements d'époque.

Peu à peu, les allées de Trolls & Légendes se vident et les exposants commencent à ranger leurs affaires. Bientôt, tout sera vide dans le hall des expositions de Mons tandis que résonneront les dernières notes des concerts de clôture de Corvus Corax ou de Rastaban.

Les souvenirs, eux, restent gravés dans les mémoires avec déjà l'envie d'être en 2017 pour la prochaine édition.

1 commentaire :

  1. J'adorerais aller à ce festival, hélas trop loin pour moi... ♥

    RépondreSupprimer