mercredi 1 juin 2011

Le salon du magret de canard et de la photographie people

Pour rendre compte d’un festival de quatre jours, pourquoi ne pas en extraire trois heures, un concentré en quelque sorte, plus court mais tout aussi représentatif ? Ces trois heures-là, l’équipe du blog ne les a trouvées ni dans les conférences (toujours intéressantes), ni dans les restaurants et afters (alléchants), ni dans les dédicaces (nombreuses) ni même lors de l’assemblée générale des Tremplins de l’imaginaire (émouvante)
Non, aujourd’hui c’est d’un pique-nique grandiose dont nous allons vous parler !

Organisé par Jean-Claude Dunyach, nourri par la base à la fois anarchique et hyper organisée des grenouilles, le pique-nique des Imaginales est depuis quelques années le rendez-vous privilégié des auteurs, éditeurs et lecteurs gourmands.


Jean-Claude Dunyach et Ellen Kushner


Ce samedi, peu avant midi, quelques membres du forum se retrouvent à l’arrière de la Bulle des Livres, sacs de nourriture à la main. Nous attendons le maître d’œuvre mais celui-ci, encore en conférence, n’est pas encore là. Et hop ! D’un coup, d’un seul, Jeanne-A Debats arrive, prend en main la situation, mène la petite troupe (de plus en plus grande) vers un coin d’herbe sur les bords de la Moselle. Un tas de salé, un tas de sucré, un tas de boissons que ne renierait point Super Grenouille, couteaux, serviettes, assiettes et verres : en moins de temps qu’il n’en faut à un bêta-lecteur pour prendre son surligneur, le pique-nique est installé !

À chacun de goûter ce qui lui passe sous le nez, ou d’aller chercher les spécialités régionales rapportées des quatre coins de la France (entre autres) Nous ne parlerons pas ici des boissons à consommer avec modération, accompagnées de cakes salés, magret de canard artisanal ou muffins au citron.
Nourriture oui, mais nourriture aussi spirituelle ! Des conversations s’enchainent aussi vite que certains plats se vident : on parle livres, auteurs, genres, travail… Alors que le soleil tape, lecteurs, jeunes auteurs et écrivains confirmés, éditeurs et simples visiteurs échangent, avec ce naturel et cette facilité qui font définitivement le charme des Imaginales.


Jeanne-A Debats, bien entourée


Thomas John résume son après-midi, entre deux dédicaces de la Cité Noire : « Le pique-nique, un bonheur partagé tellement parfait, sous un soleil généreux, où l’ambroisie coulait à flot (les vins de Pingu et de Arnaud [NDLR : Arnaud Duval]...), en compagnie de tous et en particulier de sieur Simon Sanahujas, qui s’est fendu d’un délicieux cours de patélogie pour l’occasion. J’en salive encore, c’est dire… »
Même souvenir de discussions à bâtons rompus pour Elikya, dont c’était la première visite à Epinal : « Anne Guéro (Ange) m'a raconté la suite de "L'Œil des dieux", un roman qui a bercé toute ma jeunesse. »

Deux activités, nécessitant la présence en un seul lieu et au même moment des grenouilles (chose difficile à obtenir en temps normal), profitèrent de cet instant magique.

Super Grenouille présida ainsi une grande tombola de livres, où une quinzaine de participants se partagèrent des livres lus, aimés et à la recherche d’un prochain lecteur.
« En partant de Toulouse, j'étais déçue car le livre que je souhaitais amener pour la loterie (et que j'avais recommandé car je tenais à garder mon propre exemplaire) n'étais pas arrivé à temps avant mon départ », témoigne Sytra. « Je me suis donc résignée dans une librairie de gare à prendre ce que je pourrais trouver. J'y ai déniché le dernier Bottero. Je me demandais s'il pourrait faire plaisir à une grenouille, car je craignais un peu qu'il ne soit déjà dans toutes les bibliothèques de ceux qui aiment cet auteur. J'ai eu le très grand plaisir de voir une grenouille (Roanne, il me semble, mais je n'en jurerais point) se débrouiller pour le récupérer grâce à un échange tellement elle souhaitait le lire. Finalement, les retards de la poste ont fait une heureuse ! »

Et au bord de la Moselle, Garulfo répondait aux vœux de Tintamare en tentant de « de noyer un certain nombre d'auteurs au moment des photos : "recule encore un peu..." » (dixit Kira, mais le blog et la photographe démentent formellement) Auteurs, estampillés ou non, novellistes et permanents se sont pris au jeu du shooting avec une disponibilité joyeuse dont nous les remercions.

Voilà ce qu’a été le pique-nique des Imaginales 2011.
Et voilà ce qu’ont été ces quatre jours de salon, résumés avec justesse par Earane :
« Une atmosphère de partage, de convivialité et de bonne humeur qui donne envie de revenir chaque année ! »

Nous nous permettons un dernier remerciement à Jean-Claude Dunyach, ainsi qu’à tous ceux qui ont rendu ce chouette pique-nique possible. On prend rendez-vous directement pour l’année prochaine !

...
...
...

En fait, et si nous restions un peu plus longtemps sur les bords de la Moselle, en compagnie de grenouilles travailleuses et un jour récompensées ?
Venez rencontrer auteurs, auteurs estampillés et novellistes dont les textes ont été travaillés sur la Mare !


Cécile Duquenne, novelliste des "Deux orfèvres",
Quand le sang et l'or se rencontrent... au Petit Caveau
Auteur d'Entrechats
Auteur estampillé (on vous en reparle très très bientôt)


Arnaud Duval
Auteur estampillé pour les Pousse-Pierres


Célia Deiana, novelliste de "Verre brisé"
Anthologie Créateurs, inventions et savants fous chez Hydromel


Earane, novelliste de l'"Ultime étreinte"
pour le webzine Vanille Givrée (L'Armoire aux épices)


Kira, novelliste multiple, entre autres de "Viviane"
Fanzine Pénombres n°4


Marie-Anne Cleden, novelliste multiple également
et son dernier projet hors Mare pour l'anthologie Borders chez CDS
"Change de Ciel"


Paul Beorn, auteur qui quitte quelques temps sa Pucelle
pour l'anthologie Nouvelles technologies chez La Volte
avec "Vieux salopards"


Nadia Coste, novelliste avec "Chérubins" pour l'anthologie Borderline n°12
et "La vie cachée des peluches" pour le webzine Vanille Givrée n°1


Melindra, novelliste de "La dryade et le noisetier" chez Borderline


Silène, auteur de La saveur des figues
Auteur estampillée pour la Bateau vagabond (des nouvelles bientôt !)


Thomas John, auteur estampillé avec
La Cité Noire


Syven auteur d'Au Sortir de l'ombre



LienEt, last, but not least, les plus belles bottes des Imaginales !
(Et quelques Fedeylins...)


Vous pouvez retrouver la liste de tous les auteurs et de tous les novellistes sur le forum !
Merci aux auteurs pour leur disponibilité, à Melindra pour l'idée, et à Garulfo pour les photos !
On vous promet une photo de groupe dès que nous atteindrons les 100 nouvelles publiées...

1 commentaire :

  1. Superbe article et longue vie aux auteurs et à CoCyclics !

    RépondreSupprimer